• Le moi(s) de mai.

     

     

    C'est comme une feuille de papier.
    Elle se pliera plus facilement a l'endroit ou elle l'a déjà été.

     

     

    Un bateau en Orgami.


    Le bateau qui rêvait d'ouvrir les portes de la mer.
    Et le marin de mai qui comptait.

     

    26 Fois les vagues se rabattent sur le désir.

    8 Fois elles se rabattent sur le vide.

    15 Fois elles hurtent les rochers.

    7 Fois elles lavent les visages. 

    Et quelques fois, elles se rabattent sur lui.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Je sais.
    Tu n'aimes pas les sonnets.
    Je sais.

     



  • Commentaires

    1
    V.
    Lundi 21 Avril 2008 à 16:31
    Plus rien
    Se sera avec mai, et sans mais...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :