• L'averse.

     

     

    Je capitule.
    Je rend les armes.


    DRAPEAU BLANC.


    Décapitez moi mon capitaine.

     

     

     

    ,

     

     

     

    Demandes moi pourquoi dans Sourire il y a sourd.
    Et pourquoi sou (le) rire se cache un
    soupir.

     

     

    La tendre guerre.

     

    L'amant ment.
    L'amante se lamente.
    Ils ont l'âme en peine.

     

     

     

    C'est une valse tragique.

     

    J'ai reçu un coup de silence.
    C'est si lent.
    Tu ne dis plus rien.

     

     

     

     

     

    Je n'entend rien. Hurle!

     

     

     

     

    La pluie oublie les larmes.
    L'averse déverse ta colère.

     

     

     

     


    POST-IT:

    Te laisser (te) perdre.

     

     


  • Commentaires

    1
    Anthon
    Mercredi 20 Février 2008 à 22:52
    J'suis en train d'écouter la BO de donnie darko et je lis ton article et tous les autres en fait. Ca fait bader :o




    2
    le con cerné
    Vendredi 22 Février 2008 à 11:16
    war
    il n'y a pas de guerre sans ennemi à vaincre
    3
    Anthon
    Vendredi 22 Février 2008 à 11:31
    nostalgie
    Nostalgie de la littérature ? T'inquiètes Beigbeder n'est pas représentatif des auteurs du 21ème siècle. Y'en aura d'autres. Et d'autres bien mieux :) P'tite Punkette (L'Ordinateur me dit que l'orthographe de punkette n'est pas bon ! Il me propose Basketteur !!!). Love à fond
    4
    Ib
    Vendredi 22 Février 2008 à 16:15
    conne essence
    Il serait alors temps d'arrêter de se battre contre le vent.
    5
    Querlas
    Samedi 23 Février 2008 à 09:47
    Querlas
    for a come back ?
    6
    Samedi 20 Décembre 2008 à 10:48
    Chez toi sans parapluie
    les averses me touchent.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :